The Values of French

The Values of French Language and Literature in the European Middle Ages. ERC Advanced Grant at King's College London

The nature of French in the Middle Ages

Jusqu’à quel point peut-on considérer le français médiéval comme une seule langue ? N’aurions-nous pas plutôt affaire à un ensemble de « standards » différents, bien que mutuellement intelligibles, parmi lesquels le français de l’Île-de-France n’est que l’une des variétés possibles ? Qui utilisait cette langue, ou plutôt ce groupe de variétés, aujourd’hui connues comme étant, sans plus, du français ? Est-ce qu’il existait quelque chose comme une conscience normative de la langue ? Si oui, sommes-nous en mesure d’en déceler l’histoire ? Et si non, comment pouvons-nous rendre compte de cette absence de conscience normative dans nos interprétations des textes écrits en français ?